Le souci des pauvres ? Ce n'est pas le communisme, c'est l'Evangile, rappelle François


LAURENCE DESJOYAUX
LE 12/01/2015 – La Vie


Le pape François avec des migrants arrivés à Lampedusa en juillet 2013 © Alessandra Tarantino/AP/SIPA Le pape François avec des migrants arrivés à Lampedusa en juillet 2013 © Alessandra Tarantino/AP/SIPA
Les deux vaticanistes Andrea Tornielli et Giacomo Galeazzi ont interviewé le pape François sur sa vision de l'économie pour leur livre Pape François : cette économie tue (Papa Francesco. Questa economia uccide, Piemme), à paraître le 13 janvier. Extraits.
La critique d'un capitalisme qui incite à la « culture du déchet » traverse les discours du début du pontificat du pape François et notamment son encyclique Evangelii Gaudium. Si bien que certains l'ont catalogué comme socialiste, voire communiste ou marxiste.
Les deux vaticanistes italiens du journal La Stampa, Andrea Tornielli et Giacomo Galeazzi, ont pu en parler directement avec le souverain pontife lors d'une interview menée en octobre 2014 et qui clôt leur ouvrage sur la doctrine sociale de l'Eglise sous le pontificat de François. Une partie de cet entretien a été diffusé sur le site de La Stampa dédié à l'actualité religieuse, Vatican Insider (en anglais).
Remettre l'homme au centre
Le capitalisme tel que nous le connaissons est-il un système irréversible ? demandent d'abord les deux auteurs au pape.
 

.../...    Suite du texte : Le souci des pauvres

Date de dernière mise à jour : 14/10/2015