"Le Christ frappe à la porte de l'Eglise, non pour y entrer mais pour en sortir !"

Cardinal Jorge Mario Bergoglio (futur Pape François) lors des congrégations générales précédant le conclave - 2013

 

..."Alors, retroussons-nous les manches !"

 

 

La CCB-Lyon

Catholiques du diocèse de Lyon, laïcs et clercs, nous adhérons à la charte de la Conférence Catholiques des Baptisé-e-s Francophones (CCBF) et à ses trois principes fondateurs : l’écoute, la bienveillance et l’espérance.

Car nous estimons que pour vivre et dire notre foi, nous devons écouter et parler, être en empathie avec la vie des femmes et des hommes qui nous entourent, et vivre l’espérance de l’Evangile dans notre monde qui continue à être créé par Dieu.

Nous sommes du monde et de l’Eglise que nous aimons l’un et l’autre, en totale adéquation avec l’esprit de Vatican II, l’Eglise est notre maison. Nous y sommes acteurs présents et bâtisseurs d’avenir.

Notre vocation de baptisés est de faire circuler la parole entre les chrétiens pour que la PAROLE circule.

Aussi nos activités – ateliers de réflexions, écrits, organisations de conférences, de débats et colloques- veulent-elles contribuer à la diffusion et la discussion d’idées et de projets afin de permettre à l’Evangile de se vivre le plus largement au sein de notre 21 éme siècle

 

Etre présents dans la nef, écouter, dire et faire dire.

____________________________________________

 

Chronique sans ''nihil obstat''

19/10/2018  - La règle en fer est de retour ou mais pourquoi donc ont-ils peur ?

 

Deux reportages de la presse de ces dernières semaines m’interrogent : un article de La Croix du 4 septembre dernier et  un zoom de France-Inter du 1er octobre. Dans les deux cas, seuls des membres de la CCB-Lyon ont accepté d’être cités nominativement ; les autres personnes interviewées (prêtres et laïcs) l’ont fait sous le couvert de l’anonymat.

Les prêtres ont dit ne pas être libres de dire le fond de leur pensée par peur de sanctions. Un ami, prêtre âgé de 80 ans, me confiait que lui aussi n’aurait pas accepté d’être cité personnellement : « il y aurait eu trop de conséquences négatives pour moi ». Les laïcs semblent eux aussi être paralysés.

Serait-ce le syndrome de la règle de fer ? Mon vieil instituteur passant dans les rangs de la salle d’études avec sa règle en fer tapait sur les doigts des élèves indisciplinés, autrement dit ceux qui, à ses yeux, n’entraient pas dans le rang. L’enfant que j’étais craignait cette expression du pouvoir et la douleur qui l’accompagnait.

Aujourd’hui il s’agit d’adultes qui ont peur. Mais de quoi ont-ils peur ?

Que peut-il arriver de fâcheux à  un LEME (Laïc En Mission Ecclésiale) ? S’il est salarié aurait-il peur de perdre son emploi ? Il est vrai que des rumeurs courent çà et là. S’il ne l’est pas aurait-il peur de perdre sa lettre de mission ? On ne pourrait donc servir l’Eglise du Christ et le monde qu’avec une lettre de mission ?

Que peut-il arriver de fâcheux à un clerc ? Etre privé de ministère ? Il faut plus que parler librement pour arriver à de telle extrémité. Ne pas être augmenté ? Pas de risque de ce côté-là. Ou alors être déplacé dans un poste peu agréable ? Ah oui, là aussi il y a des rumeurs qui courent.

Diantre l’Eglise serait-elle une société comme une autre, là où on ne veut voir qu’une seule tête ? Zut on m’avait dit qu’elle n’était pas de ce monde.

Aidez-moi les amis : je ne sais pas de quoi ils ont peur !

 

Zorobabel de Lyon

"Ainsi, parce que tu es tiède et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche" Apoc 3,16

 

Pour découvrir les autres billets de Zorobabel dans les chroniques sans Nihil Obstat : cliquer ici

 

______________________________________________________________________

Eglise 2030 … Quel apostolat pour nous, laïcs du diocèse de Lyon ?

La lettre que le Pape François à envoyer le 20 août 2018 à tous les baptisés redit l'urgence que toutes les forces de changement présentes dans l'Eglise s'unissent pour réfléchir à son avenir.

 

…/… il est nécessaire que chaque baptisé se sente engagé dans la transformation ecclésiale

…/… Dire non aux abus, c’est dire non, de façon catégorique, à toute forme de cléricalisme

 

C'est bien en ce sens que la CCB LYON a lancé le cycle "Apostolat des laïcs".

 

Juin 2018 / décembre 2019 : 18 mois de rélexion, de travail, d'approfondissement sur la place des laïcs dans l'Eglise à l'horizon 2030.

Retrouvez toutes les informations sur cette démarche dans le chapitre qui lui est dédié cliquer ici

 

Lors de notre rencontre du 26 septembre 2018, nous avons présenté un regard croisé entre la lettre du pape françois,  les 10 points de réflexions proposées par le journal La Croix et nos propres analyses. Pour retrouver cete analyse cliquer ici

 

 

__________________________________________________________

Ni partir, ni se taire !

 

 

"Faire circuler la parole entre les baptisés,

pour que la Parole circule"  

Photo 1

Devenir adhérent de la CCB-Lyon

Association des Amis de la CCB-Lyon et adhésion à l'association : cliquer ici

______________________________________________________________________

L'Eglise et moi

La CCB-Lyon a pour vocation de faire circuler la parole et d’ouvrir le débat

Vous avez des opinions, des expériences, à partager ?

Dites le nous en nous écrivant aux adresses ci-dessus, nous rassemblerons alors vos contributions et nous vous proposerons un retour :

Consolation :

leglisemeconsole@ccb-l.com

Désolation :

leglisemedesole@ccb-l.com

 

_______________________________________________________________________

Date de dernière mise à jour : 19/10/2018