Le Cardinal Vingt-trois et la pilule

Le cardinal Vingt-Trois s’interroge sur la communion
donnée aux couples recourant à la contraception


Introduisant une discussion du sur « l’ouverture à la vie », jeudi 9 octobre, le cardinal André Synode Vingt-Trois a reconnu
que « nombreux sont ceux qui ont des difficultés à saisir la distinction entre les méthodes naturelles de régulation de la
fertilité et la contraception », en raison de la « mentalité dominante ». « Tout cela n’est pas sans conséquences sur la
pratique sacramentelle des couples », a poursuivi l’archevêque de Paris. Ces couples « souvent n’estiment pas que
l’utilisation des méthodes anticonceptionnelles est un péché et tendent à ne pas en faire une matière à confession et ainsi
recevoir la communion sans problème ». Le cardinal français, président délégué du Synode sur la famille, a demandé à
« encourager une mentalité ouverte à la vie pour contrecarrer la mentalité contraceptive et la diffusion d’un modèle
anthropologique individualiste qui déterminent en certaines régions du monde une forte baisse démographique ».

La Croix 13/10/2014

 

Lettre au Cardinal - Mise au point de La croix - réponse du cardinal 

Comment la pilule a sauvé mon couple

Date de dernière mise à jour : 14/10/2015