Explusion de camp "Roms" - Témoignage d'Etienne Béchaux

Un Mercredi des Cendres inédit....

6h00 : Comme la veille et l’avant veille, nous nous retrouvons à une dizaine de personnes répondant à l’appel lancé par Bruno-Marie Duffé,  vicaire épiscopal « Famille et Société » relayé la CCB-L. Nous sommes invités à «être témoins pacifiques et solidaires» lors l’expulsion du camp de Roms du Boulevard Sampaix où vivent depuis plus de 2 ans quelques 150 personnes.

.../...

Quant à moi, je me suis trouvé bien bousculé et décentré par cette journée à rebondissements ; j’ai été emmené largement plus loin que je ne pouvais l’imaginer. Désormais j’ai une petite compréhension, très imparfaite, de cette communauté de gens qui sont rejetés de tous bords, qui tout simplement survivent et se trouvent à ma porte (encore plus maintenant !) ;  et comme me le dit Elena, 12 ans, «nous sommes bien tous frères, Roms, Français, Arabes…»

Il fallut ce mercredi des cendres très particulier pour me faire toucher du doigt cette réalité banale et magnifique, et apporter ma toute petite contribution à ces « frères en humanité».

 Je garderai longtemps l’image de la colonne de gens venant du fonds du camp, du coup de godet sur la caravane, mais aussi le sourire éclatant d’Antonio et le « God Bless You », trois fois répété avec effusion des jeunes parents que je venais de déposer à leur hôtel avec leur petite famille.   

 

Pour lire le témoignage en entier :  Un mercredi des cendres ineditUn mercredi des cendres inedit (393.33 Ko)exte

 

 

Date de dernière mise à jour : 14/10/2015