28/12/2018 - Un de mes petits camarades m’a dit…

  • Par ccbl
  • Le 28/12/2018
  • Commentaires (0)

Un de mes petits camarades m’a fait passer l’article écrit récemment par Henri TINCQ pour l’EXPRESS (numéro du 12 décembre 2018) et intitulé : « Philippe BARBARIN. Au nom de l’Eglise ».

Un long article, bien structuré, équilibré, m’a-t-il dit, presque bienveillant, a-t-il ajouté alors que sa relation avec notre évêque est chargée d’électricité statique (il avait dû lire mon précédent billet sur la bienveillance…).

A la lecture je confirme.

Cependant le dernier mot venu je ressentis comme un manque : le journaliste oubliait quelque chose dans la longue et détaillée revue de son sujet. J’avoue avoir mis du temps pour comprendre mon interrogation. Mais j’ai trouvé. Nulle part il n’est fait mention de ce qui me chagrine (je suis bienveillant) dans la manière dont P. BARBARIN conduit la barque de son diocèse : regarder le fond de la barque et pas sa proue pour voir où elle va. Je me suis alors souvenu ce qu’il nous avait dit lors de notre rencontre du 2013 : «  seul le présent comptait pour lui, l’avenir ne l’intéressait pas car c'est l'affaire du Saint Esprit ». (idée qu'il a developpé à de nombreuses reprises)

Je sais que je ne toucherai pas autant de lecteurs que l’EXPRESS mais il me fallait vous le dire.

 

 

Un autre de mes petits camarades (j’ai beaucoup de relations) m’a rapporté ce magnifique trait, vous savez cette flèche qui vous touche droit au cœur -. Je ne peux résister au plaisir de vous le partager.

Il est aumônier dans un hôpital de la région.

Il parlait avec un malade quand un autre se mêla à la conversation. S’approchant pour lire le badge que portait mon ami il lui dit : « Vous êtes aumônier, vous êtes curé ? ».

Mon ami qui aime les choses claires se lança dans une tentative d’explication où se mêlaient des mots compliqués : prêtre -il ne l’est pas-, laïc -il l’est-, mais c’est quoi un laïc ?

L’ami s’enfermait dans un cercle infernal.

C’est alors que la délivrance survînt : « J’ai compris. Vous un curé-laïc ».

Au cours de la célébration que le dit ami animait quelques heures plus tard quelqu’un dit : « Et s’il n’était pas venu qu’est-ce que nous aurions fait ? »

En ces temps de réflexion sur le cléricalisme je vous propose cette extraordinaire piste de travail : qu’est-ce pour vous un curé-laïc ?

Je vous laisse avec ces deux questions.

 

Zorobabel de Lyon

Zorobabel, le rejeton de Babel (là où les hommes ne voulaient qu’un seul langage) est le serviteur qui veut se mettre à la tâche avec courage, même si elle est immense…(livre d'Aggée)

"Ainsi, parce que tu es tiède et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche" Apoc 3,16

________________________________________________________________________________________________________________

 

 

Ajouter un commentaire