17/12/2018 - Que votre bienveillance soit connue de tous les hommes.

  • Par ccbl
  • Le 23/12/2018
  • Commentaires (0)

“Que votre bienveillance soit connue de tous les hommes” (Ph 4, 5) : ce texte écrit par l’apôtre Paul, depuis sa prison, à ses frères de Macédoine (pays connu à l’époque pour le brassage de population), en l’an 60 à peu près, me parle et est d’une actualité brûlante.

Ah ! Si en cette veille de Noël on pouvait reconnaître le catholique à sa bienveillance fondamentale.

C’est de notre ressort d’y œuvrer, après tout, et c’est un beau programme pour cette troisième semaine de l’Avent.

Mais elle mise à rude épreuve ma bienveillance quand j’apprends que la traduction du Credo de Nicée-Constantinople va retrouver sa formulation de “consubstantiel” au Père plutôt que “de même nature” en mars 2019 après approbation de Rome. Cela me laisse perplexe.

Déjà que la messe n’est pas d’un abord simple pour tous ceux qui sont un peu loin de l’Eglise - ou qui s’en sont éloignés ces dernières années -, en quoi le fait de prononcer ces “mots de riches” va-t-il nous rapprocher de notre prochain, et par là du Christ ?

A-t-on cédé au lobby des orthophonistes ?

Vous me répéterez “consubstantiel” trois fois par jour avant les repas.

Essayez et vous me direz si cela vous a aidé à entrer dans la paix de Dieu.

Et la semaine prochaine on fera le même exercice avec “transsubstantiation”.

Est-ce que je blague réellement où suis-je un peu en mauvaise humeur ?

 

Zorobabel de Lyon

"Ainsi, parce que tu es tiède et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche" Apoc 3,16

________________________________________________________________________________________________________________

Ajouter un commentaire