20/09/17 - Il y a beaucoup de place pour la décision dans une société livrée au hasard 

             

Après le colloque de novembre 2016 sur Eglise 2030, ses animateurs ont rencontré le Cardinal Barbarin ; de cet entretien, une participation des animateurs du colloque au conseil presbytéral avait été envisagé, puis confirmé par le Vicaire général.

Il s’agissait de présenter nos analyses mais surtout de proposer nos services pour animer des réunions de réflexion sur l’avenir dans les paroisses ou les mouvements. 

Nous avons appris que notre participation n’été finalement pas souhaitée car :

  • Tous les prêtres participants à ce conseil connaissent bien la situation (diminution des effectifs du clergé)
  • Que nous n’avons pas de solution particulière sous le coude à proposer.

C’est une double évidence !

Mais, comme nous l’indiquions au Vicaire général, ce n’est pas à nous de trouver LA solution ; en revanche, il est de notre responsabilité collective de faire en sorte que TOUS les baptisés et principalement les laïcs soient conscients de la situation et cherchent ensemble comment faire Eglise demain.

Cet été, j’ai trouvé une phrase de Paul Ricoeur qui m’a réjoui : « dans une société où interviennent la prévision et le calcul, il y a beaucoup plus de place pour la décision que dans une société livrée au hasard ».

J’aurais tant aimé que notre diocèse entre dans une démarche collective de prévision… permettant des décisions … qui peuvent alors sortir du cadre de la prévision… plutôt que de subir les événements… !

Encore une occasion ratée de construire cette pyramide inversée dont rêve le pape François !

 

Zorobabel de Lyon

 

Résultat de recherche d'images pour "paul ricoeur photos"                    

                                                                                         

       couverture sept 2

____________________________________________________

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau