Réparons l’Église : prenez la parole

« Va, répare mon Église en ruine » : évocation de l'appel à l'orignine de la vocation de François d'Assise.

Lire l'appel de La Croix / le Pelerin : Reparons l eglise l appel de la croix la croix 1Reparons l eglise l appel de la croix la croix 1

 

 

« La Croix », tout comme l’hebdomadaire « Pèlerin », lance ce jeudi 28 mars un vaste appel à ses lecteurs et internautes dans le cadre d’une opération intitulée « Réparons l’Église ».

Celle-ci vise à permettre à tous les catholiques qui le souhaitent d’exprimer leur opinion et faire part de leurs propositions, alors que l’institution traverse une grave crise liée aux abus sexuels.


Réparons l’Église, l’appel de « La Croix »
L’appel de La Croix, réparons l’Eglise
    

Au cours de l’été 2018, après la révélation de nombreux scandales d’abus sexuels sur mineurs commis par des clercs, le pape a adressé une « Lettre au peuple de Dieu »« L’ampleur et la gravité des faits exigent que nous réagissions de manière globale et communautaire »,peut-on y lire.

En réponse à cet appel, vous avez été très nombreux à nous écrire pour partager votre expérience, dire vos sentiments et faire acte de proposition pour réagir contre le cléricalisme qui, selon le pape François, est à l’origine des différentes formes d’abus dans l’Église. Nous avons largement fait écho de vos contributions dans la page du courrier des lecteurs. Celles-ci témoignent de la maturité du peuple de Dieu, qui assume sa part de responsabilité pour aider l’Église dans sa démarche de guérison.

 

Commentaires (2)

CCB-Lyon Association
  • 1. CCB-Lyon Association | 15/04/2019
Vous avez parfaitement raison ...
Et nous allons changer le titre de la rubrique ...

Reconstruire est plus adapté à notre démarche...

Là où vous êtes (géographiquement) vous pouvez participer à ce travail en voous associant à la demarche que nous lançons avec d'autres mouvements et que vous retrouverez sur le site www.paroles2019.com

Avec toute notre amitiés,
l'équipe n'animation.
guy bezzina
  • 2. guy bezzina | 12/04/2019
"Réparer l'Eglise" ? D'abord se pose la question : Réparer ou reconstruire ?
Si réparer signifie reconstruire à l'identique, la tache est inutile, les mêmes causes conduisant aux mêmes effets. Il vaut mieux, dans ce cas, reconstruire avec des matériaux nouveaux.
1 -Si, avant de réparer, on doit, s'interroger, sans réserve ni tabou, sur les raisons de l'effondrement, alors interrogeons nous.
L'ampleur, dans le monde, des actes de pédophilie, de viols des religieuses ou de concubinages secrets dont on ne parle pas, oblige à poser la question de la sexualité des prêtres S'il " n'y a rien à voir", alors fermons les yeux et allons ailleurs.

2 - Pourquoi interroger les fidèles, ce qui est nouveau, si la réforme ou la reconstruction de l'Eglise doit être prisonnière des décisions des évêques, cardinaux et pape ? Alors il faut s'interroger sur le contenu de l'expression " Peuple de Dieu" . Peuple de frères, à égalité de lumières de l'Esprit, à égalité de responsabilités donc de décisions ou... "troupeau soumis et obéissant"?

3 - Le clergé est-il préparé à cette révolution des mentalités et renoncer au pouvoir de décision pour se soumettre aux réformes mûries et décidées par les "fidèles" ?

4- Est-il envisageable d'ouvrir les portes du ministère sacerdotal à celles et ceux qui sont en capacité d'assumer les fonctions réservées aux prêtres ?

Sans ces préalables clairement définis , l'accumulations de rustines ne fera qu'une Eglise rafistolée incapable de résister à d'autres tempêtes.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 28/03/2019