Chronique de Zorobabel du 29 avril 2018 - Vous aviez dit ‘’mouvements’’ ? dites ‘’paroisses’’ !

Retrouver toutes les chroniques sans Nihil obstat de Zorobabel de Lyon

 

Vous aviez dit ‘’mouvements’’ ? dites ‘’paroisses’’ ! 

28 janvier 2018, le forum inter-mouvements organisé par la Délégation Episcopale aux Mouvements et Associations de Fidèles (DEMAF) a été un plein succès réunissant environ 1 000 participants. Cela a été l’occasion pour beaucoup de mesurer toute la richesse de cet aspect de l’Eglise par trop dispersé et pas assez mis en valeur. Ce fut aussi l’occasion de ‘’penser’’ réseau et interconnexions pour un plus grand service de l’Evangile.

27 avril 2018, le diocèse annonce officiellement la disparition de la DEMAF et le rattachement direct des mouvements aux services diocésains.

Comment ne pas mettre en perspectives ces deux dates et chercher la signification profonde à cette réorganisation ?

 

Bien des évêques de France (et le notre en particulier) misent tout sur les paroisses et semblent trouver les mouvements suspects. Il est vrai que nombre d’entre eux :

  • ont des instances de gouvernance nationales (voire internationales) et donc éloignées de l’influence diocésaine,
  • sont dirigés par des laïcs,
  • rassemblent des baptisés dont certains peuvent être bien loin des pratiques paroissiales mais qui trouvent  ainsi leur lieu d’Eglise,
  • ont des accompagnateurs spirituels laïcs.

 

Alors pour les ‘’politiques’’ diocésaines qui consistent à tout miser sur les paroisses dans un renforcement du lien hiérarchique des fidèles à leur curé, les mouvements sont une épine dans le pied, une contradiction inacceptable.

Pas question d’accepter qu’ils renforcent leur visibilité, leur attrait et leur dynamisme, eux dont la vocation est d’être aux périphéries …

 

Circulez, il n’y a rien à voir !

La DEMAF est morte, vive les paroisses !

 

Zorobabel de Lyon


 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 29/04/2018