13 mars 2019 - L’Eglise et l’agnotologie

Bon, probablement, vous êtes comme je l’étais à vous poser la question : c’est quoi l’agnotologie ? « L’agnotologie est une nouvelle discipline qui étudie le pouvoir d’occultation des connaissances et des savoirs qu’une société met en place quand ces derniers la dérangent économiquement et politiquement ».

Quand j’ai rencontré par hasard la définition de l’agnotologie, je me suis dit « cela me rappelle quelque chose »

Maintenant que vous connaissez la définition, vous faites sans doute comme moi le rapprochement avec l’attitude de l’Eglise de ces dernières années : cette capacité à occulter la réalité, à refuser d’admettre que la société a changé, que le cléricalisme est devenu une perversion, que la culture du secret est devenue inadmissible, que l’hypocrisie des mœurs de certains de ses membres dirigeants est insupportable, etc.

Ce sont bien là tous les symptômes décrit par cette discipline. Si on m’avait dit qu’un jour ses évêques seraient le sujet des nouvelles recherches ethnographiques, j’aurais ouvert les yeux tout ronds !

Alors si l’Eglise est si bien décrite par l’agnotologie il nous reste à nous, laïcs, de créer l’agneautologie ou l’art de remettre le Christ au cœur du monde du XXI e siècle.

 

Zorobabel de Lyon

Zorobabel, le rejeton de Babel (là où les hommes ne voulaient qu’un seul langage) est le serviteur qui veut se mettre à la tâche avec courage, même si elle est immense…(livre d'Aggée)

"Ainsi, parce que tu es tiède et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche" Apoc 3,16

______________________________________________________________________________________________________________________________

Ajouter un commentaire